AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Roimata, l'ange noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Roimata
Assassine au compte de Ciférul
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Roimata, l'ange noire   Sam 31 Mai - 15:52

    Nom: -aucun-
    Prénom: Roimata (signifit larme)
    Âge: 19 ans
    Sexe: Femme
    Race: Ange Déchue

    Metier: Assassine
    Role: Assassine au compte de Ciferul
    Alignement: Neutre-Mauvais

    Possession: -aucune-

    Armes: L'ange déchue est entrainée dans l'art de l'arc, la lance et l'épée. Elle porte sur elle en tout temps une épée rafinée.
    Pouvoirs:
    Roimata peut voir et parler aux âmes érrantes, mais ces pouvoirs liés a la mort s'arrête la, elle s'est plutot consacré aux études du Miji qui lui permet d'augmenter sa force et sa rapidités pendant de courtes périodes de temps. De plus qu'elle connais les bases du Voji, ce qui lui a permis de tuer les fils du roi sans laisser de traces.

    Description Physique:

    Roimata a de long cheveux noirs aux reflets marrons qui luis vont aux chevilles. Ses cheveux sont toujours bien entretenus, visible par leur texture soyeuse au toucher et par les reflets que la lumière leur apporte. Ses yeux sont marrons, voir chocolat. Cette jeune femme a de grandes ailes plumées de couleur de noir, caractéristiques des anges dits déchus. Roimata porte des robes blanches pour que sa peau ne prenne pas un ton maladif, comme il arrive lorsqu'elle porte des vêtements foncés.
    Roimata est asser grandes avec ses cinq pieds 7 pouces et a une musculature svelte, sans gras quelconque, ce qui fait d'elle une femme frilleuse.

    Description Psychologique:
    Roimata n'est rien de bien spécial niveau psychologie. Elle fut recueillit très jeune et donc son éducation parmis les autres enfants qui allais devenir assassins fut tout ce qu'elle connu. On lui appris a refouler ses émotions puisque sa pourrais la mettre en danger lors de missions. Elle ne connu jamais la haine comme tant d'autres anges déchus puisqu'elle était parmis des gens qui l'aimais, ou du moins faisait preuve de ce qu'elle appelerais de l'amour. Elle n'a pas les même notions de bien et de mal, ce qui fait d'elle une personne mécomprise par la population, puisque, après tout, elle fut entrainée pour tuer, torturer et briser les gens.
    Bref, si les machines existerais, les gens croirais surment qu'elle en était une. Une machine souriante, mais une machine...

    Histoire:
    Que dire de Roimata si ce n'est qu'elle a commencer par être une enfant sans nom.
    Ses parents qui étaient tout deux des anges de sang pur, pas comme ces déchus aux ailes noirs, non de véritables anges aux somptueuses ailes blanches, ne voulais pas de cette enfant touchée par la marque du mal. Il s'en ont débarasser a la première occasion venue, alors que leur bébé n'avait que quelques jours de vécu. Le plan original était de la tuée, puisque rien qui était touché par le mal ne pouvais vivre, mais le coté maternelle de la nouvelle mère pris le deçu. Elle quitta le soir avant le jour fatidique alors que son mari dormait toujours. Ne sachant que faire avec le petit paquet envelopper de couverte qu'elle avait dans les bras, elle alla au monastère la plus près, le seul en fait qu'elle connaissait. Peut-être que sous la lumière des prêtres est-ce que l'enfant pourrais être sauver. L'ange déposa sa fille a l'interieur, près d'un immense escalier. L'écho des cris du bébé allait surment réveiller l'un des hommes de foi, mais pour l'instant elle dormait paisiblement. Seule en les lieux, l'ange pris une dernière minute pour observer son enfant, paisible, silencieuse.

    Ce que la femme ne savait pas, c'était que sa fille aurait été mieux parti si elle avait été élevée parmis les anges, avec ses ailes noires ou non. Lorsque la jeune fille agée de quelques jours seulement se reveilla, seule et affamée, elle se mit a crié et attiré l'attention. Elle reveilla plusieurs peresonnes mais ce fut un certain prêtre corrompu qui la trouva. Corrompu par un petit homme qui, dans de longues années, viendrait a mené les armées du roi. Ce prêtre pris l'enfant sous son aile, avec l'accord de d'autres prêtres qui les trouvèrent plus tard. Il faut croire que personne ne savait ce qui attendait cette petite fille ailée.

    Le prêtre l'ammena dans ce qui, de l'exterieur, avait l'air d'un orphelinat. Quelques enfants de bas ages jouaient avec des épées de bois dans la cours a l'avant de la petite maison. Une bonne femme vint les accueillir. Le prêtre et la femme echangèrent quelques mots alors que Roimata les observait. La femme, pour une raison ou une autre, versa une larme et la bébé étira le bras pour touché a cette chose qui glissait le long du visage de la grande personne. C'est a ce moment qu'elle fut batisée Roimata, un nom qui, dans la langue native de la femme, signifiait "Larme".

    Alors Roimata grandit dans cette établissement avec quelques autres enfants, jusqu'a son sixième anniversaire. Ce jour la elle fut ammenée au monastère où elle commença son éducation. Avec les années elle appris comment lire, écrire, les mathématiques et la géographie, sans oublier l'histoire, mais aussi tout ce qu'elle pouvais savoir sur la magie et les armes. Elle compris alors, pourquoi qu'elle pouvais voir et entendre, même discuter avec des personnes qui semblait invisible aux yeux des autres. Le prêtre qui l'avait recueillit lui montra quelques tours qui demandait la maitrise de la magie dite Miji et un de ses amis lui appris tout ce qu'elle avait a savoir sur le Voji.
    Des adolescents l'entrainèrent dans l'art de manié l'épée et la lance, quelque chose qui fut aisément appris.
    Puis, lorsqu'elle retournait a la maisonnette a tout les soirs, la bonne femme lui montrait comment cuisiner et ménager une maison. Elle était, après tout, une jeune fille. Ce ne fut pas tout ce qu'elle lui montra. Un jour, quand Roimata avait seize ans, la bonne femme sorti un arc d'une armoire barré. Elle maitrisa cette arme en moins d'une heure. Après tout, ces apprentissage en miji et voji l'avait aidée dans le dévellopement de sa précision. Le reste n'était que basique.

    La première mission que reçu la jeune femme, maintenant agée de dix huit ans, fut une mission des plus importantes. Elle la reçu de petit homme au grand pouvoirs lui même, celui qu'elle avait appris a vénéré, a suivre peu importe le prix. Cette mission incluait travailler en équipe avec un humain aux pouvoirs de glace. Une simple précaution préventive puisque c'était sa première fois sur le terrain, et ce n'était pas qu'un exercise. Sa mission; tué les fils du roi avant qu'ils ne rejoignent la capitale de leur père. L'embuscade fut simple, les hommes ne virent jamais ce qui les frappa.

    Roimata décida de garder le tout simple et propre. Aucune raison de faire quelque chose qui demanderais un nettoyage par la suite. Ciférul n'avait pas préciser comment ils devaient mourir, alors la jeune femme avait carte blanche. Elle usa de sa magie de miji pour augmenté ses capacité momentanément ce qui la rendit plus rapide pour la surprise. Puis, pour ne laisser aucune marques, elle usa de la magie de Voji pour retiré leurs énergie. Elle en puissa tellements que leurs coeurs arrêtèrent de battre sous le stress. Cette énergie fut libéré par la suite, disparaissant dans le néant sans laisser de trace de sa présence. L'homme aux pouvoirs de glace vint en jeu a ce moment. Il avait été élevé par les Suwy, ces créatures vivant parmis les montagnes eneigées manipulant la glace eux-même. Ils les avaient vu chasser si souvent qu'il pu reproduire aux détails exacte comment ils aurait tués les princes. Une fois fini, l'ange noire et l'homme disparurent, ni vu, ni connu. La suite vous la connaissez; les Suwy furent blamé pour ce meutre abominable et Ciférul devint le conseillé le plus près du roi.

    Pour ce qui advint de Roimata, elle est toujours une assassine pour le compte de Ciférul. Son taux de mortalité est l'un des plus haut qu'il y aille, simplement parce qu'elle surveille ses arrière et garde le tout propre. Si un de vos être cher sont mort d'une attaque cardiaque suspecte, c'est surment l'ange noire qui est passée par la.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roimata, l'ange noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Monde de Légendes :: Pour commencer... :: Présentations des personnages-
Sauter vers: